Un cafe laddition

TITRE : Un café, l’addition !

AUTEUR : Rémi VIALLET

DISTRIBUTION : Alice BIE, Letti LAUBIES, Alexandre CORNILLON  et Rémi VIALLET

MISE EN SCENE : Manon GUILLEMIN et Rémi VIALLET

CRÉATION LUMIÈRE ET RÉGIE : Victor VEYRON

COMPOSITEUR : François MARNIER

CHORÉGRAPHIE : Estelle HANCO

RESUME : Et si votre destin se jouait au restaurant ? La folle journée d’un restaurant pas comme les autres à travers les aventures d’une dizaine de personnages.

Des tranches de vie drôles, touchantes, cruelles où un grain de sel vient enrayer la belle mécanique des rapports humains pour basculer dans l’insolite et le règlement de compte sanglant.

NOTE DE MISE EN SCENE :

La pièce met en lumière des instantanés de vie au moment où ils arrivent à leur point de basculement vers ce qu’il y a derrière les convenances, derrière le vernis quand il commence à craquer. Parfois les situations se retournent contre ceux qui les mettent en place, ou même elles échappent à tout contrôle. C’est à ce moment là qu’il devient le plus intéressant d’explorer les rapports humains, dans ces instants de déraillement.

Il s’agit d’abord de rire, de sourire, aux trébuchements de ces gens « normaux », de leurs fragiles arrangements avec la réalité, de leurs magnifiques imperfections parfois si ridicules et pourtant terriblement touchantes.

Le restaurant est un lieu de représentation sociale où se jouent une certaine comédie humaine et une lutte de pouvoirs. Le format du patchwork de situations indépendantes les unes des autres offre une grande liberté tout en obligeant à aller à l’essentiel. Ces rencontres sont comme des chemins en constante bifurcation. Et le choix d’aller d’un côté ou de l’autre se fait sur un geste, un mot, une intonation, un temps, une erreur. On est toujours sur un fil, la situation peut nous échapper à tout moment mais l’univers joliment décalé regarde la réalité de biais pour mieux s’en moquer et surtout nous rappeler que tout ça n’est que du théâtre.

Les personnages sont avant tout des énergies, aux rythmes et sensibilités différents qui se découvrent, s’apprivoisent, s’entrechoquent. Comme des « croquis » de l’humain dans leurs petits travers, leurs « vilenies ». Chaque scène a son ambiance, son style mais c’est dans le mouvement et la dérision que le spectateur peut se laisser embarquer dans ces morceaux de vie, ce tourbillon de situations à la fois quotidiennes et absurdes.

PRESSE :

  • Avec ces comédiens drôles et talentueux, vous ne verrez pas le temps passer. La Dépêche du Midi
  • C’est drôle, tendre, délirant. Télérama
  • Le public rit beaucoup, les comédiens sont excellents. La Provence
  • Les situations sont explosives et le public s’amuse. La pièce est vive et enjouée. Vaucluse Matin
  • Rémi Viallet a du talent et le prouve. Un jeune auteur dramatique malicieux. Le Figaroscope
  • Une pièce d’une grande originalité. L’Hebdo Le Comtadin

INFORMATIONS PRATIQUES :
Durée : 1h20
Tout public

Téléchargez ici le dossier de presse